Rechercher dans ce blog

mardi 8 octobre 2013

Stephane Desienne : Toxic épisode 3 : Liaisons dangereuses


Titre : TOXIC - épisode 3 – Liaisons dangereuses

Troisième épisode d'une série numérique

 

Auteur : Stephane DESIENNE

Editeur : Walrus

 

Nombre de pages : 100

 

Quatrième de couverture :

Si seulement les morts-vivants avaient été le seul problème de l'Humanité...

Alors que les extraterrestres découvrent, navrés, que le précieux navire sur lequel ils espéraient faire une récolte d’humains sains n’est en fait qu’un nid de zombies affamés, l’émissaire Jave fait une découverte étonnante : une fiole contenant un mystérieux liquide, étiquetée SD966–NT. Ses pro-priétés demeurent inconnues mais… et s’il s’agissait de l’antidote tant recherché ? Pendant que le Primark Naakrit, furieux, ne décolère pas de voir toutes ses ressources partir en fumée, Jave décide de se lancer dans un petit test.

Quant aux survivants perdus en pleine mer, c’est à peine s’ils comprennent comment ils ont réussi à échapper à la débâcle : un véritable miracle ! Mais l’accalmie est de courte durée. À peine accostent-ils qu’un de leurs membres disparait. Décidé à partir à sa recherche, le petit groupe va finalement faire une rencontre hautement déplaisante.

Toxic est une série littéraire à mi-chemin entre anticipation et survival-horror, où les zombies tiennent la dragée haute aux extraterrestres et se mélangent dans une aventure haletante au ton résolument original.

 

A lire absolument si on aime:

- les zombies et les aliens

- les séries addictives

- les aventures et les mystères

- le post-apocalyptique

 

A éviter si on cherche :

- du gore au premier degré.

 

L'avis du critique :

 

Dans cet opus 3, le mystère s’épaissit. Les aliens, qu’on fourrerait volontiers tous dans le même panier, ne poursuivent pourtant pas les mêmes objectifs. Le cupide Naakrit ne voit dans l’Humanité qu’une source de profits, alors que l’émissaire Jave, sous couvert d’inspection, poursuit un tout autre but… que l’auteur se garde bien de nous révéler.

Quant aux survivants, leurs relations évoluent au rythme de leur lutte et de leur fuite... Ils ne sont plus des individus réunis par hasard, mais un groupe qui va devenir peu à peu solidaire. Et d'autres sentiments commencent à apparaître, assortis de rivalités.

Comme je m’en voudrais d’en dire trop, je vais souligner ici le remarquable travail de caractérisation des personnages aliens. Les mercenaires appartiennent à une espèce reptilienne, alors que le Lynien Jave est un être à la fois animal et végétal. Stéphane Desienne les a dotés de manies, de gestes quotidiens, ainsi que d’un vocabulaire propre et logique qui suffit au lecteur pour les imaginer devant lui. Leurs sentiments ne restent pas de côté, ce ne sont pas des êtres décérébrés, et le lecteur se retrouve à guetter chez eux une parcelle … d’humanité ? Ou serait-ce d’autres sentiments, si étranges à nos yeux, qu’on ne peut les décoder ? En attendant, c’est passionnant. De nombreux détails sur l’équipement ou les vaisseaux extra-terrestres  rappellent que l’auteur écrit une SF rigoureuse, crédible, et souvent dotée d’un humour au second degré dont on se régale.

Voilà, à suivre la chronique du 4, je suis accro...

 

 

Le petit plus du livre : du suspense, du suspense ! et je l'ai déjà dit, j'adore la charte graphique de la série.

2 commentaires:

  1. Un régal que ce "Toxic", ravi que tu aimes également :)

    RépondreSupprimer
  2. C'est addictif... Les grands esprits se rencontrent ! ;-)

    RépondreSupprimer

Vos commentaires :