Rechercher dans ce blog

mercredi 5 mars 2014

Quadruple assassinat dans la rue de la morgue. Les nécrophiles anonymes tome 1 de Cécile Duquenne


Titre : Quadruple assassinat dans la rue de la morgue. Les nécrophiles anonymes tome 1
Auteur : Cécile Duquenne
Editeur : Voy'el
nombre de pages : 183
Quatrième de couverture :
Nepomucène, préposé à la morgue, mène une vie tranquille et nocturne en compagnie de Bob, vampire d'environ 150 ans d'âge. Lorsqu'il manque de devenir la cinquième victime d'un mystérieux assassin, son ami de longue date mène l'enquête. L'immortel est certain qu'une autre créature surnaturelle a commis le massacre.
Ainsi commencent les aventures des Nécrophiles Anonymes.
A lire absolument si vous aimez :
le second degré
le fantastique
A éviter si vous cherchez :
Les vampires classiques
Les héros sûrs d'eux


 l'avis du critique :

Les ingrédients de cette novella avaient de quoi me séduire : un vampire, un employé de morgue, tous les deux amis, un taxidermiste amateur de bêtes rares et de conquêtes féminines, une fascinante enquêtrice et des loup-garous pour faire bon poids, le tout dans des décors surprenants : une morgue bien sûr et une caravane. Vous vous seriez attendu à un vieux pub anglais ? Eh bien non, Cécile Duquenne ne vous emmène pas là où vous le penseriez, elle manie aussi bien l’originalité que la surprise.

Quatre meurtres jettent les protagonistes dans une dangereuse enquête, sous fond de mystère (quel est donc le passé véritable de Bob, le vampire, et n’utiliserait-il pas ses pouvoirs de séduction pour manipuler Népomucène, son ami, qui sent peu à peu ses sentiments envers lui évoluer ?) et de méfiances tous azimuts. L’histoire se déroule à un rythme soutenu. Je ne vais rien en révéler pour ne pas gâcher le plaisir d’autres lecteurs, mais on ne s’ennuie pas.

J’ai été particulièrement ravie par la galerie de portraits : bien caractérisés, hauts en couleur, je dirais volontiers de chacun des personnages qu’ils ont tous un grain. Un bon grain, et pour notre plus grand plaisir. L’histoire est pleine de second degré, voire d’un brin de cynisme. J’ai adoré la fin (le destin de la belle rousse est inattendu). C’est drôle, original, bien écrit, à l’exception de quelques coquilles. Ce petit défaut ne m’empêchera pas d’acquérir le tome 2 dès que possible. Cécile Duquenne est un auteur à suivre, d'autant qu'en ce moment elle publie tous azimuts. Après ma lecture récente de « Voler de ses propres ailes », une nouvelle chez Walrus, ce roman m’a convaincue d’être désormais acquise à sa cause (littéraire).

 

Le petit plus du livre : la couverture, renversante.

3 commentaires:

  1. Cécile Duquenne a vraiment beaucoup de talent, et dire qu’elle n’a pas 30 ans… !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Désolée pour le retard de réponse... le mois de mars est trépidant ! ) En effet, elle a tout pour elle, et j'attends Zone Franche pour acheter la suite, et Entrechats, aussi !

      Supprimer

Vos commentaires :