Rechercher dans ce blog

mardi 16 mai 2017

Au taquet pour les Imaginales 2017 !

Quelques nouvelles malgré un emploi du temps chargé :
- Je vous ai annoncé dans un billet précédent la publication de ma nouvelle le point Q dans le numéro 88 de Présences d'Esprits.
En voici l'officialisation sur le site de l'association éponyme : http://www.presences-d-esprits.com/presences-desprits-n88/
Pour 5 eur, vous aurez un très intéressant panorama de ce sous-genre phare de la SF, le post-apocalyptique, des articles et critiques de livres, et mon texte, qui en est une déclinaison punk et déjanté.
- Nouvelle publication, disponible aux Imaginales cette semaine et ensuite sur le site de l'éditeur et en salons : ma nouvelle Présence sera au sommaire de la 8ème anthologie Malpertuis, incontournable publication annuelle de la maison. C'est un texte très personnel et j'espère qu'il saura vous toucher. Juste pour rappel : Malpertuis est une maison d'édition spécialisée dans le Fantastique, dont je ne saurai trop vous recommander l'ensemble du catalogue.

Donc, le salon des Imaginales https://www.imaginales.fr/ est à mon programme de la fin de semaine. Je me sens comme une gosse avant d'aller dans son parc d'attractions préféré. Je l'ai déjà dit plusieurs fois sur ce blog, c'est le salon que je ne louperais pour rien au monde (à part une attaque extra-terrestre, et encore, sûr que les aliens aimeraient aussi)
Les éditions Elenya m'ont proposé de venir dédicacer La Poursuite, ma nouvelle dans l'anthologie steampunk Ex Machina, et j'ai prévu d'y être vendredi et samedi après midi (a priori vers 14h30 et jusqu'à 16 h environ). Les éditions Malpertuis m'accueilleront aussi, ces mêmes jours mais de 11 à 12h. Je pourrai vous faire un petit mot dans l'anthologie de cette année à la page de Présence, ainsi que dans Malpertuis VI, puisque s'y trouve Externalisé http://www.ed-malpertuis.com/spip.php?article73
Si vous passez au stand de Présences d'Esprits, j'y ai deux textes : en sus du Point Q dans leur numéro 88, j'avais publié dans AOC 32 En Adon je puise mes forces, un texte SF paru en numérique également chez Walrus. http://www.presences-d-esprits.com/produit/aoc-n32/

Cela va être l'occasion de sortir cosplays, tampons encreurs, stylos de couleur, stickers/marque-pages grenouilles (ouiiii! J'ai trouvé des goodies d'enfer il y a quelques mois...) ! N'hésitez pas à passer me voir, je papoterai avec plaisir et, vous verrez, ma technique pour dessiner les lémuriens... est toujours aussi perfectible. Mais ça vient du cœur.

Et si vous vous dites que vous ne savez pas du tout à quoi je ressemble (je ne suis ni un lémurien rose, ni un Deadpool au crochet, ni une grenouille, enfin pas facialement), vous pouvez aller voir ma page FB : https://www.facebook.com/dominique.lemuri
ou mieux, ma fiche auteur sur le site des Imaginales : https://www.imaginales.fr/invites/lemuri-dominique/

« Et le roman ? » me direz-vous, peut-être...
Alors, Colonie(s) tome un, Sous la lumière d'Hélios, est toujours en soumission chez plusieurs éditeurs. Je ne désespère pas (c'est contre-productif), car je sais que les délais de lecture sont très longs, partout, et que même les petites maisons croulent sous les manuscrits. Patience et longueur de temps, etc.
Le tome deux, Dans le coeur d'Eltanis, a bien avancé, puisque le premier jet est fini depuis le 21 avril (j'étais en vacances à la montagne, le grand air doit m'aérer les neurones, je suppose). Après une pause, non parce que j'en avais marre, mais parce qu'il est bon de se donner du recul, j'ai entamé les corrections. En fait, pour le moment, je relis le tome un, que je n'ai quasiment plus touché depuis un an, date des premières soumissions éditoriales. Cela me permet de me remémorer et noter certains petits détails qui peuvent m'être utiles dans le tome deux. Surtout je vais veiller à ce que les deux histoires s'enchainent en douceur, sans rupture, et le mieux, c'est de relire les deux à la suite. Je suis contente d'Eltanis, surtout que son écriture s'est faite en quelques mois, signe, je pense, que je maîtrisais solidement les péripéties qu'il contient. Croisons les doigts.

Voilà, vous savez tout. Je me réjouis de vous revoir ou de vous rencontrer à Epinal. Au delà de l'agréable activité de promotion de nos écrits, ce salon est une merveilleuse machine à créer du lien. J'aurais du mal à faire la liste de toutes les personnes rencontrées aux Imaginales depuis 2012 qui sont depuis devenues des amies. Mais je serai heureuse d'y ajouter quelques noms ! A très bientôt, donc !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos commentaires :