Rechercher dans ce blog

mercredi 28 septembre 2016

Aventuriales 2016 : mon bilan perso un peu… décalé !



Après toute manifestation, il est d’usage d’en faire un bilan : établi avec sérieux, il sert à tirer les leçons de l’évènement, à s’améliorer pour la fois prochaine, à se réjouir si tout a bien marché, et aussi, nerf de la guerre, à toucher des subventions et à en solliciter d’autres.
Nous venons à peine de fermer les portes de ces deuxièmes Aventuriales et vous vous doutez bien que nous n’avons pour le moment que peu de chiffres définitifs, même si nous avons de bonnes estimations. En revanche, mon bilan très personnel est prêt, alors c’est parti !

(j'ai pris peu de photos parce que je courais partout et que je n'avais pas le temps d'en faire)

 Durant ces Aventuriales ou pour sa préparation :
-          - Ont eu lieu une bonne douzaine de réunions
-          - Durant lesquelles ont été consommés 18 kilos de pâtisseries maison, 21 de pizza, 15 de quiche, 12 grands sachets de chips (il en reste), trois bons kilos de tomates cerises de chez Luce Basseterre et un nombre tenu secret de boissons diverses
-          - L’une de ces réunions a eu lieu en simultané via Skype avec notre enclave toulousaine, qui se reconnaîtra
-          - Environ 250 000 courriels ont généré l’émission de 3,250 tonnes de Co2
-          - Les prises de chou diverses sur des thèmes aussi essentiels que « Punaise, on met combien de mozzarella dans un sandwich » et « La vache, comment on va faire pour accrocher la bannière » ont provoqué l’absorption de 5 boites de paracétamol
-          - 2 litres de salive ont été émis pour humecter les index lors de l’insertion du petit feuillet dans les programmes
-          - 2000 programmes ont été numérotés à la main
-          - Près de 500 sandwiches ont été préparés avec amour sur les deux jours et rien n’a été jeté (Bravo à Axelle pour ses calculs et aux cuisinières pour leur organisation au cordeau)
-          - Jusqu’à 3 cafetières ont tourné en simultané sur 2 jours
-          - Des heures de court-métrages ont été projetés grâce à la supervision de mon Woodcock chéri
-          - Pour ce faire, 2242 marches d’escalier ont été gravies et redescendues par le dit Woodcock avec les conséquences que j’attends sur sa musculature fessière
-          - Des heures de table-rondes ont bénéficié de l’aide technique de Prince of the night qui se reconnaitra, assurant un son parfait, si ce n’est le micro à droite qui faisait suer
-          - Les mêmes table-rondes ont été filmées par notre ami gandaharien Thierry
-          - Plusieurs centaines d’écoliers, collégiens et lycéens du Puy-de-Dôme ont pu rencontrer des auteurs en amont du festival
-          - Plusieurs centaines de kilos de livres ont changé de propriétaire, remplissant des dizaines de sacs à dos de millions de rêves, de personnages et de mondes fantastiques pour toute l’année à venir.
        - Des centaines de conversations ont eu lieu, donnant naissance à des dizaines de projets, et faisant briller des dizaines de paires d'yeux
-          - 15684 sourires ont été échangés juste pour le plaisir, ainsi que plusieurs centaines de câlins et de dédicaces (qui sont des câlins à emporter)
-          - Aucun blessé n’a été déploré lors des combats de sabre laser
-          - Une vingtaine de représentants ou représentantes d’espèces non humaines ont arpenté Ménétrol sans causer le moindre dommage.
-          - Une trentaine de poêlées de truffade et environ 80 crêpes ont mystérieusement disparu, englouties dans des estomacs de toutes formes

Pour ces raisons, je remercie tous les partenaires, associations, contributeurs, entreprises, collectivités locales, journalistes, cosplayers, peintres, écrivains, et artistes qui nous ont soutenus, ainsi que les personnels d’établissements scolaires et de bibliothèques et médiathèques qui ont assuré la mise en place d’activités spécifiques pour les enfants et les jeunes.
Je remercie le public qui est venu ou revenu, en famille, et en particulier cette personne qui est venue me voir après ma table-ronde pour me dire qu’elle lisait mon blog (moi qui croyait causer toute seule ! ^^) et qu’elle attendait la sortie de mon roman (et là, il faut encore patienter, le temps des éditeurs se déroulant dans une dilatation très particulière). Madame, merci, vous m’avez apporté une bouffée d’encouragement pour mes écrits !

Et je rends hommage surtout à nos formidables bénévoles qui ont fait tourner la machine. Souriants, ponctuels, efficaces, drôles (Christophe, chiche de la jouer Men in Black l'an prochain !! ), toujours prêts à s’entraider, ils ont forcé mon admiration. Sans eux, et ce n’est pas une figure de rhétorique, RIEN n’aurait pu se concrétiser.

Finalement, j’ai dit des trucs sérieux. Pff.

10 commentaires:

  1. Bon courage pour le debriefing et le compte-rendu "officiel".
    Si vous en aviez encore une à placer de façon obligatoire pour obtenir des subventions, j'espère que vous avez bien pensé à prendre "la" bannière en photo, cette année. ;)

    RépondreSupprimer
  2. Mais moi aussi je l'attends ton roman ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Ohhhhh, j'ai adoré ce compte-rendu !! ♥♥♥ Et pourtant, avec tous ces chiffres, c'était pas gagné, bravo !!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains sont plus des clins d'oeil que des vrais chiffres. J'avais envie de faire un truc un peu comme dans les superproduction, Cléopâtre de Cecil B de Mille (et du reste le volume d'Astérix qui lui est consacré comporte aussi une énumération du matériel nécessaire à la réalisation de l'album, c'est rigolo comme tout).

      Supprimer
  4. En voilà un compte-rendu rigolo! Merci pour tout, c'était vraiment un week-end au top :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, tu as été une formidable bénévole, avec ce sourire irrésistible ! J'ai hâte d'avoir le plaisir de te revoir pour papoter ! Là, nous étions trop occupées pour le faire.

      Supprimer

Vos commentaires :