Rechercher dans ce blog

vendredi 9 septembre 2016

Aventuriales : flash sur les auteurs 7 : Jean-Claude Dunyach !

Voici un nouvel auteur dans la galerie de portraits des auteurs qui seront présents aux Aventuriales, et quel auteur... ! 
Je vous ai expliqué ici deux ou trois choses sur Jean-Claude Dunyach. J'ai eu fin août l'occasion de suivre un de ses ateliers d'écriture lors de la convention nationale de Science-Fiction de Gradignan. Ce fut un samedi matin fructueux, avec mon chéri Woodcock, son complice Thierry Fernandez et mon plus jeune fils, qui a beaucoup apprécié l'exercice. Deux heures à parler de point de vue et de sensorium en littérature avec exercices associés, c'est pour un collégien une autre façon d'aborder le français, joliment complémentaire de ce qu'il fait en classe (bon, il a des super profs, il n'a pas à se plaindre non plus sur le plan scolaire, hein).
Jean-Claude est un auteur à la plume ciselée, auteurs de nombreux recueils de nouvelles et de romans.
Bref, il a pris de son temps pour répondre à mes questions, et je l'en remercie ! 

Une petite bio, pour commencer :  

(crédit photo : Jean-Pierre Dunyach)




Né en 1957 à Toulouse, Jean-Claude Dunyach est ingénieur aéronautique depuis 1982. Il a été, successivement ou en parallèle, écrivain, parolier de chansons, chroniqueur SF, anthologiste, responsable des fictions francophones de Galaxies jusqu’en 2005, puis directeur de la collection Bragelonne SF, poste qu’il a abandonné en 2009 pour se remettre à écrire. Il est également membre du jury du Grand Prix de l’Imaginaire.
À ses moments perdus, il est le biographe d’un Troll particulièrement obtus…

Quel(s) ouvrage(s) proposeras-tu aux Aventuriales ?
Mon dernier recueil « Le clin d’œil du Héron », à l’Atalante, dont ce sera la première apparition en public (il sera officiellement paru la veille). Puis l’Instinct du Troll (j’apporte mon masque, promis), et sans doute un certain nombre de mes anciens romans (Etoiles Mortes et Mourantes) et recueils…

Des thèmes de prédilection ?
Des envies plutôt que des thèmes… Parler d’art au futur, de métissage et de tendresse. Essayer de faire rire avec des situations absurdes. Donner envie d’explorer l’autre, qu’il soit lointain ou proche. 

Première fois en Auvergne ?
J’y suis passé, je m’y suis parfois attardé – j’aime les volcans. Mais c’est une région que je connais mal. Ce sera l’occasion de lever un coin du voile.

Si tu étais un artiste du passé (écrivain ou autre), tu serais…
Un troubadour ! Un poète de l’amour courtois, dragueur à ses heures, conteur dans les banquets officiels et en balade le reste du temps. Cela dit, le passé, ce n’est pas vraiment mon truc. J’aime l’instant présent !

Si tu étais un film…
Brewster McCloud. Un film d’Altman, de 1970, pas le plus connu de sa filmographie. L’idée d’un adolescent étrange qui apprend à voler, protégé par une femme oiseau déchue. L’humour est bizarre, la fin à pleurer. Je l’ai vu dix fois, je me suis identifié au personnage… Il s’est incrusté dans ma mémoire.

Si tu étais un personnage historique…
Je ne suis vraiment pas fait pour être un personnage historique. Je serais le soldat arrivé en retard à Waterloo parce qu’il s’est arrêté en chemin pour cueillir des mûres.

Et si tu étais un animal…
Un piaf, peut-être un bouvreuil.  J’aimerais bien, en fait. Saluer le jour en faisant cui-cui…


Merci pour tes réponses ! Nous te recevrons en Auvergne dans quelques jours avec grand plaisir !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos commentaires :